u Huis Clos, notre tradition c’est les 5@8 ou plutôt, les 5 à huîtres puisque du lundi au dimanche entre 17h et 20h vous pouvez manger des huîtres à 1$ chacunes! Venez les déguster nature ou avec un peu de jus de citron, mais surtout, accompagnées d’un de nos délicieux cocktails ou d’un vin blanc. Le Huis Clos est la place pour manger des huîtres dans Villeray.

Un aliment de choix

L’huître est un aliment à teneur élevée en protéines, faible en gras, en cholestérol et en calories ce qui en fait un aliment de choix pour ses apports nutritifs. Elle contient aussi beaucoup de zinc, de magnésium, de potassium et de calcium en plus d’être naturellement riche en vitamines B, D et E.

Les huîtres au Canada

Les deux variétés d’huîtres les plus populaires au Québec sont la Caraquet, produite au Nouveau-Brunswick, et la Malpèque de l’Île-du-Prince-Édouard. Ce sont les français qui détiennent la première position dans la consommation d’huîtres puisqu’en moyenne, chaque habitant en consomme 2kg par année. La Chine est le premier producteur mondial d’huîtres avec près de 4 millions de tonnes annuellement. Le calibre des huîtres est régi par un accord interprofessionnel. Ainsi, les huîtres peuvent être de catégorie no 5 (30g à 45g), no 4 (46g à 65g), no 3 (66g à 85g), no 2 (86g à 110g), no 1 (111g à 150g) et finalement de catégorie no 0 qui pèsent plus de 151 grammes.


Précautions à prendre pour des huîtres à la maison

La saveur optimale des huîtres se situe entre le 4e et 9e jour suivant la pêche. Après plus de 10 jours, l’huître n’est plus assez fraîche. Si vous consommez des huîtres à la maison, leur fraîcheur doit être maintenue de la mer à l’assiette. Ne consommez jamais d’huîtres mortes avant la cuisson et faites aussi attention aux contaminants, notamment la présence de phycotoxines, de bactéries ou de virus entériques. C’est pourquoi les chaînes d’approvisionnement commerciales font extrêmement attention d’élever les huîtres dans les zones classées A ou B alors que les zones classées C et D ne sont pas assez propres pour produires des huîtres propices à la consommation humaine.

Un peu d’histoire et de sémantique

À l’époque de la Grèce antique, dans les démocraties naissantes, certains votes se faisaient avec des coquilles d’huîtres ce qui nous donnera le terme ostracisme. On peut donc penser qu’à une certaine époque, des gens se sont fait exclure de leur communauté suite à un vote populaire fait à l’aide de coquilles d’huîtres. Le mot français huître provient pour sa part du latin ostrea, devenu oistre en ancien français et où on décèle aussi l’origine du mot anglais oyster. En histoire de l’art, l’huître porte une connotation d’hermétisme, mais aussi et surtout une connotation charnelle et érotique car elle suggère le plaisir des sens.